De l'ami à l'amour

Admin

Il était l'ami qui m'écoutais quand j'avais des problèmes avec mon copain. Il m'écoutait, ,me conseillait et je repartais. Tous les copains que j'ai eu ont éprouvé de la jalousie alors qu'en ce qui me concerne, je le considéré comme un grand frère.

Quand j'avais besoin de parler, il m'écoutait tout le temps. Notre amitité est née au lycée puis, par la suite nous étions orientés dans des universités différentes. Il était connu de toute ma famille comme étant mon ami. Ma soeur me taquiner un jour en me disant qu'il sera mon mari, je riais, car je n'y croyais pas. C'était carrément impossible.

Quand il revenait de l'Université, j'étais heureuse de le retrouver. Il a eu sa première copine durant les vacances de l'Université et c'est en ce moment que j'ai compris que j'étais folle amoureuse de lui. Quand il m'a présenté la fille, j'ai pleuré involontairement cette nuit. J'y es réfléchi et je me suis dit que s'il a choisi une autre, c'est parce qu'il me considère comme une soeur. 

J'ai essayer d'être comme avant, mais c'était impossible. Je ne pouvais plus être tranquille, je me sentais seule bien que j'avais un copain.

Je trouvais sa copine chanceuse, et je remarquais que mon ami était d'une beauté grave, je n'avais remarqué au paravent. Je me suis dit que je vais le récuper et lui avoué mes intensions avant qu'il ne s'engage définitivement.

Mon intention n'était vraiment pas de briser ce couple, au départ, mais par la suite, j'avoue j'étais prête à tout. On est allées mangé un soir, j'ai vidé mon sac et lui m'a écoutée et a rit. Il m'a dit que je le connais bien, car il est sincère et ne peut trahir sa copine. Cela m'a fait énorment mal son rejet. Je ne lui parlais plus. Il est retourné à l'Université à la fin des vacances.
Puis curieusement j'ai continué a penser a lui, je m'imaginais être avec lui tout le tems.

Un jour alors que je ne m'yattendais pas, il est venu à mon Université, j'ai ouvert la porte de ma chambre et je l'ai trouvé encore plus mignon. Il me sourit et me serre dans ses bras, j'ai failli fondre et il m'a dit:

-c'est le moment.

Les choses se sont accélérés et le voici aujourd'hui devenu mon mari.